INVITATION AU PREMIER CONCERT DE MUSIQUE CLASSIQUE DE L’ANNÉE

Concert gratuit, mais uniquement sur réservation expresse au Téléphone: 0497/577 120   Musique interprétée  par le : « Duo sweet 17 »   Haruko TANABE (Jp)  Violond’amore   Instrument extrêmement rare, véritable objet d’art, digne d’un musée. celui-ci est gracieusement prêté par Monsieur Alfredo RINCK.   Korneel Le COMPTE (Be)  Contrebasse Viennoise   Musique d’Attillio ARIOSTI et Johann Matthias SPERGER   Samedis 05 février de 20 h 00 à 21 h 00.   Drink de bienvenue

Haruko Tanabe commence l’étude du violon à l’âge de trois ans, ainsi que le piano à cinq ans. Elle étudie auprès du célèbre professeur de violon Shinichi Suzuki. Pendant sa jeunesse, elle participe à de nombreuses tournées internationales (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Chine) aussi bien au violon qu’au piano, joue en présence du président du Mexique, du président américain Jimmy Carter, du président français Jacques Chirac, dans des salles prestigieuses comme le Carnegie Hall à New York, le Chicago Symphony Hall, L’hôtel de ville de Paris, la Maison Blanche à Washington. A l’âge de 14 ans, elle est choisie pour jouer à Tokyo un concert en duo avec le célèbre altiste William Primrose.   A 18 ans, Haruko Tanabe arrive en Belgique et s’inscrit au conservatoire de Bruxelles où elle étudie avec Lola Bobesco et Georges Octors. Elle y obtient le Premier Prix et le Diplôme Supérieur de violon, ainsi que le Premier Prix de musique de chambre avec distinction.   En 2007, Madame Tanabe commence l’étude du violon baroque et de l’alto, et participe à de nombreux stages de perfectionnement avec Mira Glodeanu et Frédérick Haas. En ce moment, elle se perfectionne auprès d’Hélène Schmitt, à Paris. Elle joue également de la viola d’amore : depuis 2010, elle est membre de “The association of viola d’amore of America”.   Depuis 1992, Haruko Tanabe est violoniste à l’orchestre du Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles. Elle est également violoniste dans différents ensembles baroques, entre autres “Le charme de la voix”, où elle assume la charge de premier violon et la partie de viola d’amore.  

Korneel Le Compte est né dans une famille d’artistes sculpteurs et musiciens (son ancêtre Edgar Tinel fût l’un des premiers directeurs du conservatoire de Bruxelles), Korneel Le Compte fit ses études de contrebasse à ce même conservatoire, où il obtint le Premier Prix, le Diplôme Supérieur, le Master’s Degree (Maîtrise) en contrebasse moderne, et le Master’s en Contrebasse Baroque et Violone (l’ancêtre de la contrebasse). Il est le seul contrebassiste au monde à avoir obtenu ces quatre diplômes. Depuis plus de vingt-cinq ans, il est contrebasse Solo à l’Opéra National (Théâtre de la Monnaie). Il se produit en soliste et en chambriste, et il a joué avec de nombreux ensembles tels que le Quatuor Danel, le Monnaie Bassquartet, Ictus, Oxalys, Il Gardellino, Les Musiciens du Louvre, Les Agrémens, et avec les meilleurs musiciens Belges et internationaux. En outre, Korneel Le Compte se consacre à la pratique des instruments de basse historiques, notamment la contrebasse classique Viennoise avec son accord spécifique en tierces et quartes, le Violone et la viole de gambe. Il a enseigné aux conservatoires de Bruxelles et de Shanghai où il a donné des Master Classes.